CREATION RADIOPHONIQUE


SHOAH : QUESTIONS D’HISTOIRE, QUESTIONS DE MEMOIRES

Pour comprendre ce qu’est la Shoah et les mémoires qui lui sont attachées, le club radio du collège Foch de Strasbourg propose un programme en quatre parties.

Engagés dans l’opération « Classe média », les élèves de 3ème1 ont eu l’opportunité de rencontrer Pierre Nuss de France Bleu et d’être associés au programme « Circuit bleu – Rhin un Nüss ». 

https://www.francebleu.fr/emissions/circuit-bleu-rhin-un-nuss/elsass/les-eleves-du-college-foch-de-strasbourg-die-schuler-des-foch-gymnasiums-strassburg

Ils ont ensuite constitué un « club radio », auquel certains de leurs camarades de 3e2 ont aussi participé. Les 12 élèves inscrits se sont réunis sur leur temps libre au CDI encadrés par Mme Betty, Mme Cauchy et M. Ambroise. Ils ont minutieusement préparé une émission de radio, enregistrée le 6 juin 2022 dans les conditions du direct dans le studio du Lycée des Pontonniers. Ils ont ainsi pu bénéficier des conseils de M. Galeotti, professeur-documentaliste au lycée et membre du CLEMI (Centre de liaison pour l’enseignement des moyens d’information).

Le thème retenu pour l’émission est en lien direct avec leur programme d’Histoire et prolonge plusieurs actions qui ont eu lieu dans l’établissement : exposition du Mémorial de la Shoah consacrée à la fin de la guerre, ateliers sur le génocide des juifs polonais, visite du camp du Struthof où une chambre à gaz a fonctionné.

L’émission a été enregistrée d’une traite, au cours d’une matinée banalisée. Il a fallu aux élèves beaucoup de concentration et de présence d’esprit pour se succéder rapidement aux micros, animer les échanges, lire en direct des textes littéraires et lancer depuis les consoles les sons préenregistrés : interviews, musiques, micro-trottoir, bande-son de film…

Plusieurs spécialistes ont participé à ce travail : Romain Blandre (professeur d’Histoire-Géographie, professeur-relais au Centre européen du résistant déporté-camp du Struthof, correspondant académique pour le mémorial de la Shoah), Raïssa Smirnov (professeure de russe au Lycée des Pontonniers de Strasbourg), Raphaël Toledano (médecin et chercheur), Doris Engel et Astrid Ruff (musiciennes et spécialistes du yiddish) et Georges Federmann (psychiatre, cofondateur du cercle Menachem-Taffel). Le programme est jalonné de chants yiddish interprétés par Chava Alberstein. Il comprend aussi un passage de Different trains de Steve Reich (1988) ainsi qu’un d’un extrait du film Shoah de Claude Lanzmann (1986). Les lectures sont extraites de Vie et destin, le grand roman écrit par l’auteur soviétique Vassili Grossman rédigé entre 1948 et 1960.

Episode 1 : définition de la Shoah ; les modalités de l’élimination physique des Juifs à l’ouest et à l’est. La culture yiddish. Lecture de la « Lettre à Vitia », extrait de Vie et Destin de Vassili Grossman, par Livia.

Pour écouter, cliquer sur l’image.

Episode 2 : la Shoah en Alsace. La chambre à gaz du Struthof au service des recherches d’August Hirt, médecin nazi de l’université de Strasbourg. 

Episode 3 : la mémoire de la Shoah dans l’après-guerre et l’émergence du négationnisme. Texte de Vassili Grossman lu par Aurel.

Episode 4 : lutter contre le négationnisme et l’oubli par des projets pédagogiques et culturels. La chambre à gaz du Struthof : les travaux en vue d’une nouvelle présentation. Lecture d’un extrait de Vie et destin par Louise.

COMPLEMENTS DE PROGRAMME

Pages en construction :

  • Interview intégrale de Raphaël Toledano.

  • Georges Federmann et Doris Engel parlent des «stolpersteine », les pavés de la mémoire.

  • Lecture d’un extrait de Fais ta prière Shimon Levi, roman de Annette Fern (Doris Engel), par Elise. Interview de l’autrice.

Lectures performances au Collège Foch

« Cramée » de Sylvain Levey par deux comédiens de la Compagnie Le Talon rouge

 Vendredi 20 mai le collège Foch a accueilli deux comédiens de la compagnie Le Talon rouge. Les artistes ont présenté aux élèves de 3ème1 et 3ème4 une lecture performance de « Cramée », un texte inédit de l’auteur de théâtre contemporain Sylvain Levey.

Hélène Schwaller et Milan Morotti, sous la direction de Catherine Javaloyès ont incarné les différents personnages de cette courte pièce qui met en scène une adolescente qui cherche à échapper à la voie tracée pour elle par sa famille.

Dans le cadre d’un projet ACMISA, les élèves de 3ème1 et de 3ème4 ont bénéficié de 7 heures d’intervention artistique pour chaque classe. Encadrés par Mme Javaloyès, les élèves se sont lancés dans la découverte du texte (repérage des difficultés de compréhension, d’articulation). Puis il a fallu se répartir la parole, analyser les situations et les personnages pour les incarner avec sensibilité, travailler sa présence de lecteur (texte à la main ou derrière un pupitre), réfléchir à la gestuelle, l’adresse, imaginer une scénographie et surtout trouver du plaisir à transmettre un texte.

Ce sont donc de jeunes spectateurs particulièrement avertis qui ont pu assister à la représentation de Cramée par les artistes du Talon Rouge.

Des extraits de « Cramée » lus par les élèves de 3ème1 et 3ème4

Le 23 juin 2022, les élèves ont à leur tour présenté leurs propres lectures performances à leurs camarades de 4ème3 et de 3ème3.

Nous avons été impressionnés par l’originalité de leurs propositions, par la créativité et l’enthousiasme dont ils ont fait preuve pour partager la richesse et la finesse de leur lecture.

Jeudi 27 janvier 2022

LES 3e1 ET 3e4 ONT ACCUEILLI THIERRY SIMON, AUTEUR DE LA PIECE « ET Y A RIEN DE PLUS A DIRE »

Avant les rencontres, ils avaient lu la pièce et assisté à une représentation. Lors de leurs échanges avec l’auteur, ils ont présenté plusieurs travaux dont des « coups de colère » rédigés à la manière de Thierry Simon.

Dans le cadre des « Rencontres d’écrivains » organisées par le Rectorat, les classes de 3ème1 et de 3ème4 ont eu le plaisir d’accueillir, jeudi 27 janvier 2022, Thierry SIMON, dramaturge, metteur en scène et directeur de la compagnie « La Lunette-Théâtre ».

En classe, les élèves ont lu et étudié Et y a rien de plus à dire, un texte illustré par Bruno Lavelle et mis en page à la manière d’un roman graphique, qui restitue le monologue d’une adolescente fine et intègre, à la sensibilité à fleur de peau. Blessée par les mots et comportements déplacés de ses camarades du lycée professionnel, sa colère l’entraîne à commettre un acte violent aux conséquences dévastatrices. Heureusement, le destin va mettre sur son chemin deux êtres d’exception, Tristan et Ludivine…

Lors de la rencontre, les élèves ont présenté à Thierry SIMON différents travaux d’écriture réalisés afin de mieux comprendre l’évolution du personnage et la spécificité de ce texte écrit pour être dit, lu, joué et incarné.

Thierry SIMON a apporté son point de vue et répondu aux questions des élèves : le rejet par le personnage des préjugés et du sexisme ordinaire est une réaction juste et saine. L’art et la création, dont la description de la soie de Kawamata est la magnifique métaphore, vont lui permettre de se réparer, de mieux contrôler ses émotions, de s’épanouir et d’envisager un avenir digne de ce nom.

Thierry SIMON a confié avoir écrit son texte en deux temps : d’abord un récit rétrospectif jalonné par les mentions des jours de la semaine en guise de compte à rebours, puis une deuxième partie où l’histoire semble se dérouler sous les yeux du spectateur. Cette seconde partie a été rédigée dans le cadre prestigieux de la Chartreuse près d’Avignon, qui accueillait l’auteur en résidence.

La rencontre s’est poursuivie par un échange sur la mise en scène du texte par Thierry SIMON et Sylvie BAZIN. Une trentaine d’élèves ont en effet assisté à une représentation de la pièce samedi 22 janvier au théâtre TAPS-Laiterie.

Les spectateurs étaient installés sur des gradins de part et d’autre de la scène, longue et étroite, évoquant un podium, une jetée en bord de mer ou une zone d’escrime. Aux extrémités de la scène, rappelant les chaises hautes des secouristes, deux échelles supportaient les projecteurs et les haut-parleurs. Sur la scène, la comédienne évoluait entre un cube au plan incliné, plongeoir ou bloc de béton, et un escalier, lieu de la chute ou de l’envol. Les élèves ont été sensibles au jeu de la comédienne, Joséphine HAZAR, qui a donné vie au personnage, incarnant avec nuance, sa violence, sa perspicacité, sa tendresse et son humour… et à sa capacité à imiter les voix des autres protagonistes de l’histoire.

Enfin, les élèves ont lu à l’auteur leurs propres « coups de colère ». Pour essayer de percer le secret de la langue à la fois vivante, naturelle et juste, créée par l’auteur, ils ont enregistré un « coup de colère » qu’ils se sont appliqués ensuite à transcrire à l’écrit et à illustrer sur papier kraft. Une sélection de ces « coups de colère » sera exposée à l’occasion des prochaines représentations du spectacle.

L’ÉCHAPPÉE BELLE

DES ÉLÈVES DU COLLÈGE FOCH DISTINGUÉS AU NIVEAU RÉGIONAL ET NATIONAL

Le concours « Bulles de Mémoire », dont l’édition 2021-2022 avait pour sujet « La jeunesse face à la guerre », s’inscrit dans un travail de mémoire sur l’Histoire des grands conflits européens et s’intègre dans une démarche pédagogique pluridisciplinaire.

Pour participer à ce concours, une dizaine d’élèves de 3ème et de 4ème du collège Foch ont rejoint cette année l’atelier BD mis en place au CDI. Les productions réalisées dans le cadre du club BD du collège par Nola, Alice, Félicie et Maelle ont été distinguées au niveau régional et national.

Ainsi, mardi 28 juin 2022, accompagnées de leurs professeurs, les quatre élèves ont pris le chemin d’Altkirch pour assister à la cérémonie de remise des prix régionaux du concours.

Un 1er Prix Régional et 2nd Prix National ont récompensé la superbe BD de Maëlle : « Un Attentat de la Main-Noire ».

Alice, Félicie et Nola, se sont vu attribuer un 4ème prix régional pour leur originale BD « L’Arrestation de Simone Veil ».

Ce ne fut pas une mince affaire que de se rendre au lycée Jean-Jacques Henner d’Altkirch qui accueillait en ses locaux la remise des prix ! Un premier train jusqu’à Mulhouse, une correspondance vers Altkirch et pour finir une marche d’une demi-heure !

 

Heureusement, la cérémonie organisée par l’ONACGV (Office National des Anciens Combattants et des Victimes de Guerre) fut à la hauteur des efforts engagés.

Tous les lauréats du Grand Est étaient conviés : 70 bandes dessinées ont été proposées par 256 candidats (plus de 200 BD au niveau national).

Des autorités civiles et militaires ont procédé à la distribution des prix.

En plus des précieux diplômes, des sacs contenant des BD du matériel de dessin ont été remis aux gagnants. Enfin, l’après-midi s’est achevé par un somptueux goûter.

 

Le retour à Strasbourg fut joyeux et les lauréates se sont promis de reconduire leur participation au concours l’an prochain.

 

D’ailleurs, le thème retenu pour l’édition 2022/2023 « Et si notre patrimoine pouvait nos parler de la guerre ? » n’a pas manqué d’inspirer aux futures candidates de premières idées prometteuses !

OPERATION PORTES OUVERTES POUR LES FUTURS ELEVES DE 6e ET LEURS PARENTS

Le 18 juin, de nombreuses activités imaginées par les élèves et leurs professeurs ont permis de présenter l’établissement aux futurs élèves de 6: hommages à Molière, saynètes en allemand, ateliers d’arts plastiques, activités d’écriture dans le LAC (lieu d’art et de culture), présentation du club-radio, dégustation de mets romains, exposition de bijoux créés par les élèves ULIS, mise à l’honneur des langues par les élèves UPE2A, démonstrations scientifiques ou sportives, buffet convivial… sans oublier, pour finir, un grand « bal littéraire » autour de la Marseillaise, avec des textes d’Emile Zola ou de Paul Eluard et les chants de la chorale…. 

INAUGURATION DE L’EXPOSITION NOS CHAMPS DE BATAILLE

LA CHORALE A CHANTE LA MARSEILLAISE PLACE BROGLIE

Le vernissage de l’exposition présentée sur les grilles de la place Broglie s’est déroulé le 27 juin en présence de la dessinatrice Elo de la Rüe du Camp et du gouverneur militaire. L’exposition rend hommage aux blessés de guerre que l’artiste a pu observer et dessiner au cours d’un séjour aux Invalides à Paris.


Les élèves et Mme Blum ont été chaleureusement félicités pour leur interprétation de l’hymne national. Un autre ensemble musical était présent : la fanfare militaire Nouba, constituée de tirailleurs d’Epinal somptueusement vêtus. La matinée s’est achevée par un délicieux buffet dans les salons de la Mairie.

Deux titres à la une

Des sorties riches de découvertes

Les élèves latinistes de 5ème et 4ème se sont rendus au musée archéologique les 21 et 22 juin afin de participer à des animations autour de la romanisation et de la cuisine antique.


Les élèves de 5ème se sont lancés sur les traces d’indices dans le musée lors d’un jeu de piste intitulé “Enquête à Koenigshoffen” et ont essayé de résoudre l’énigme de la disparition d’un légionnaire romain. Tels des archéologues, ils ont étudié d’authentiques objets archéologiques provenant de Koenigshoffen.


Précédent
Suivant

Les 4èmes ont pu, eux, analyser et dessiner des ustensiles antiques de la CULINA et grâce à un moulin reconstitué, moudre de la farine puis la peser avec une balance de type romain. Un jeu de rôles “marchands-clients” leur a particulièrement plu : les clients ont tiré  au sort une carte leur indiquant leur métier et ont reçu dans une bourse le salaire d’une journée correspondant à leur métier. Ils pouvaient alors faire leurs courses, mais attention : on comptait en as, sesterces, deniers et il fallait donc arriver à faire les équivalences !

Tournoi de tennis de table 2022


 42 personnes (élèves, surveillants, le Principal, enseignants, assistant vie scolaire) se sont affrontés lors de deux tournois de niveaux différents. Les rencontres eurent lieu sur le temps de midi et étaient ouvertes à toutes et à tous, licenciés à l’Association Sportive ou non.


 Certains élèves furent stressés par l’enjeu : gagner la rencontre, vaincre le Principal, remonter une mauvaise entame de match. Des rencontres épiques eurent lieu : comment ne pas se souvenir de la tête d’Amin qui se voit confronter au chef d’établissement, ou de Gabrielle qui bat son professeur de Sciences Physiques ?


Précédent
Suivant

 Que retenir ? Sans aucun doute l’état d’esprit de chacun ; convivialité, bonne humeur, respect furent les valeurs adoptées par chacun, chacune.

De belles revanches sont à prévoir à la prochaine année solaire.

Merci à tout le monde

A l'école, à vélo

Cette année le collège Foch participe pour la première fois au chalenge “à l’école à vélo”.

L’objectif ? Inciter les élèves à venir en vélo! c’est bon pour la santé, c’est bon pour la planète !

Ce sont les élèves délégués du Conseil de la Vie collégienne qui procèdent au comptage chaque jour !

Aujourd’hui Zoé de 3e3 a compté plus de 80 vélos dans la cour ! 

 

Belle participation de tous, on continue comme ça toute la semaine !

Sortie à Heidelberg

Les élèves de 5ème1, accompagnés par madame Viguier et madame Vidoni, ont visité jeudi 19 mai la ville la plus romantique d’Allemagne: Heidelberg!

Au programme: Rallye découverte de la vieille ville, montée au château et pique-nique dans le parc et pour finir quartier libre et shopping dans la rue commerçante la plus longue d’Europe.

Les élèves ont été éblouis par la beauté de cette ville et ont passé une excellente journée.

Rencontre Ecoles/Collège : visite et jeux mathématiques

Les élèves de CM2 de l’école primaire Schoepflin et de l’école élémentaire Saint Jean sont venus au collège Foch lundi 23 et mardi 24 mai 2022.

Après une visite guidée du collège, les élèves de CM2 ont rencontré des élèves de sixièmes et de cinquièmes pour jouer au Math’s Up.

Ce jeu mathématique a été conçu dans le cadre d’un projet école/collège et imprimé à l’imprimerie de l’ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail au Neuhof à Strasbourg). Merci à Léa, une élève du collège, pour le dessin qui orne le dos des cartes.

Après avoir fait des équipes mixtes écoliers-collégiens, il fallait faire deviner du vocabulaire mathématique à ses coéquipiers en plusieurs manches dans un temps imparti. Les élèves ont pu jouer durant près d’une heure. Les élèves de CM2 n’ont pas démérité… Chaque école est repartie avec six exemplaires du jeu de cartes pour continuer à jouer et à travailler en classe.

Ce jeu de cartes et d’autres jeux mathématiques seront proposés aux portes ouvertes du collège. Si vous aimez jouer et vous avez envie de faire des maths sous une autre forme, venez nous rencontrer !